Vacances du manager : petit guide pour partir l'esprit léger

Discrètement, on croise les cases plus qui séparent le grand jour. Pas de mariage, pas de changement d’année, pas même un nouvel appartement. Qu’est-ce qui rend si heureux ? Vacances. La pause qui dure plus d’un week-end. Avec le sourire jusqu’aux oreilles, il y a même un certain charme dans les articles L 3141-1 ss., qui parlent de congés payés sur tous les tons. Trois semaines de repos cette année nous arrivons à 168 heures fois trois. Demandé depuis plus d’un mois, accepté, signé, annoncé sur l’agenda de la coopération. Nous passons une tête dans l’espace ouvert, où apparemment un concours de mauvaise humeur a été organisé. La capitale est sans capitaine depuis que j’ai navigué et il y a des milliers de personnes qui demandent où est Fall. Pour sécuriser le silo par dessus et par dessous, il faudra répartir les tâches. Gère la tension entre celle qui veut trois jours de plus et prétend que L 3141-14 lui permet de prendre congé avec son petit ami, lui aussi employé de l’entreprise… et son rival qui boude parce qu’il a déjà changé deux fois leurs billets d’avion . Aucun compromis possible et ils ont chacun de bonnes raisons. Met les vêtements de Salomon en jouant à Gandhi avec ses lunettes de soleil déjà dans la tête. Éviter de s’aliéner le perdant car l’entreprise est en sous effectif et L 3141-16 ne doit pas être relancée : changement de congé en cas de circonstances exceptionnelles. Je remets mes lunettes. Participation en tant que gagnant dans l’espace ouvert. Combien de secondes déjà avant le départ ?

Préparer l’absence du manager par une carte mentale

Préparer l'absence du manager par une carte mentale

En attendant, il faut réunir l’équipe. Personnellement. « Fabriquer ensemble un tableau heuristique ou une carte mentale », propose Isabelle Guyot, coach, coach et experte du processus créatif. On se lève, on écrit, on sourit. « Parce que l’organisation des idées est spatiale sur la carte mentale, comme le chemin de notre pensée associative, et non dans un ordre chronologique ou autre, elle met en évidence les liens entre les idées, les informations ou les actions grâce à un alignement visuel », explique l’auteur à Creative. Intelligence. au travail (Gereso, 2022). Cette approche s’apparente aux derniers jours d’école, presque ludique. Chacun exprime ses idées, par écrit ou par dessin, pour cultiver cet arbre collectif. Comme dans une bonne séance de brainstorming, les idées fusionnent et leurs incarnations du corps parcourent l’espace. Le but de cette séance est d’anticiper l’absence du leader et de l’atténuer par une organisation consensuelle et précise. Par exemple, répartition des tâches entre collègues avec deux ou trois consignes à respecter, pas plus. Envoyez les codes. Si une délégation complète du chef est prévue, précisez les missions du successeur et présentez-le avant son départ. N’oubliez pas d’identifier les points importants en cours, de mettre sur table les éventuels litiges entre collègues, avec un autre service ou un client pour préparer une réponse, même si le responsable est absent. Cette réunion devrait enfin anticiper les échéances à venir, et notamment le retour au bureau, avec la première to-do list.

Trouver le chemin de la créativité dans les nuages

Trouver le chemin de la créativité dans les nuages

Il est temps de prendre la voiture, le train, l’avion ou tout simplement de couper le matériel professionnel pour « s’immerger dans l’homme, plus que dans la technique », indique Isabelle Guyot. Nager, courir, marcher, bref sortir de sa routine. Pour en profiter pleinement, l’expert recommande de changer d’angle de vue, de sortir du cadre. Accordez-vous des moments de découverte, sans chronométrer chaque instant de congé, après avoir oublié votre cape de super-organisateur au bureau. « L’esprit doit être en vacances, sans « s » », pour l’empêcher de tournoyer sans cesse. Autrement dit, le déconnecter du travail par la « migration mentale ». Pour y parvenir, le coach propose un petit exercice : regarder les nuages ​​et laisser vagabonder l’esprit. En étant « dans les nuages ​​on prend de la hauteur » et les mots viennent. Écrivez-les. Pour s’alléger et lâcher prise. On peut aussi jouer comme un enfant, faire des gâteaux. Lors de la visite d’un lieu, acceptez de vous perdre et de ne pas visiter une exposition le nez vers le guide. Regarder. Sentir. « Laissez-vous surprendre par votre instinct » et c’est déjà la fin des vacances. Quelle mémoire ? « Cloud » signifie aussi « cloud » sur lequel vous pouvez surfer quelques minutes chaque semaine.

Opinions

Opinions

Chronique de Frédéric Filloux

Par Dominique Reynié, professeur des universités à Sciences Po et PDG de la Fondation pour l’innovation politique