Ce jeudi, la ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau a annoncé l’arrivée de la réforme du service universitaire de santé.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Sylvie Retaileau, ne chôme pas. Ce jeudi, c’était donc à Montpellier. Pour l’occasion, il a annoncé l’arrivée d’une nouvelle réforme. Ceci s’applique au service de santé universitaire. Mais qu’est-ce qui va changer ?

Des changements à prévoir

Les collèges semblent avoir subi quelques changements ces dernières semaines. Et ce n’est pas seulement la réforme des services de santé. En fait, les écoles rouvrent aussi… à propos de la crise de l’énergie.

Si vous ne le saviez pas encore, il va falloir faire un effort cet hiver. Et l’université ne perdra pas. Par conséquent, de nombreuses universités ont déjà pris les devants. Et faire des changements importants. Pour combattre cette crise.

La preuve en est avec cette université de Strasbourg. Qui a fait un choix important. De fermer les portes plus tôt que prévu. Le président Michel Deneken, par exemple, en a donné la raison. Faire savoir qu’il était important de fermer l’établissement plus tôt. Et pour une bonne raison.

Ne pas abuser du chauffage. « La 1ère semaine de janvier sera la semaine de fermeture. Donc avec 4 jours gratuits pour les étudiants. (vacances du 16 décembre au vendredi après-midi au lundi 9 janvier matin). Il n’y aura pas de cours. » faites lui savoir

Comme l’a également expliqué le président de l’université, « le 9 janvier, lundi, ce sera la rentrée scolaire. La fermeture aura lieu la 2ème semaine. Pendant les vacances scolaires de février. Selon les bâtiments et les activités.’

Certains étudiants peuvent en effet en profiter pour réviser encore plus leurs cours. Et cherchez des astuces pour passer le permis. Nous avons également consacré un article à ce sujet. Et nous vous invitons à le lire. Lisez tous les conseils pour en faire votre année.

À Lire  Conseils de jardinage de Marie Marcati : La terre, élément de base du jardin

Un nouveau service de santé pour l’université

Et si vous avez besoin d’aide pour trouver un diplôme d’études supérieures, nous avons d’autres bonnes nouvelles pour vous. Cliquez ici pour découvrir ce que vous devez faire pour trouver le chemin qui vous convient.

Qu’en est-il du nouveau service de santé universitaire? Comme on vous le disait, Sylvie Retailleau était à Montpellier le 13 octobre dernier et en a profité pour faire une grande annonce. La réforme du « service universitaire de santé » approche.

L’objectif est d’investir 8,2 millions d’euros par an pour rendre accessible à tous les étudiants ce service appelé « service de santé étudiant ». Les jeunes montpelliérains ne sont pas les seuls à avoir cette opportunité.

Alors que le ministre donnait de bonnes nouvelles. Comme si c’était national. De plus, cette réforme pourrait permettre une revalorisation des salaires des médecins. C’est en tout cas ce que dit Ouest-France. Mais aussi de créer une centaine de postes supplémentaires.

« Le développement de ce nouvel ESS sera pensé d’une certaine manière. A l’échelle de chaque territoire. Selon les besoins locaux. Sur la base de la concertation. Qui sera menée par les recteurs. un schéma. Du directeur territorial de la vie étudiante dans chaque région ». Expliquez les médias.

Une très bonne nouvelle pour l’université, mais pas seulement. Reste à savoir si chacun y trouvera son compte. Et s’il sera réglé assez rapidement. Cependant, il vous faudra être patient.