La mode du rétro gaming bat son plein, et après Nintendo, Playstation ou Neo-Geo, c’est au tour du géant Atari de voir ses licences cultes compilées et introduites non pas dans une seule console, mais à travers trois modèles différents.

Du début des années 1970 à la fin des années 1980, Atari était l’un des grands noms du marché du jeu vidéo. La société créée par Nolan Bushnell et Ted Dabney est notamment à l’origine de la célèbre Pong et s’est également imposée sur le marché des consoles de salon en sortant les Atari 2600, 5200 et 7800, mais aussi la Lynx (première console portable avec un Couleur). écran LCD, quand même) et Jaguar, un flop monumental. Pour les anciens qui se souviennent des bons moments passés en compagnie de Centipede, Lunar Lander ou Missile Command, ou ceux qui voudraient découvrir cette facette (plus ou moins) glorieuse de l’histoire du jeu vidéo, le constructeur Dreamgear a dévoilé trois jeux consoles exclusivement dédiées à Atari.

Les liens ci-dessus peuvent ne pas fonctionner en présence d’un bloqueur de publicités.

Le premier a la forme d’une borne d’arcade, tout comme la SNK Neo Geo Mini. Deux boutons, un stick, probablement pas beaucoup plus pour la grande majorité des jeux disponibles. En revanche, les puristes pourraient être déçus de ne pas retrouver les sensations de la fameuse commande de missile, qui se jouait avec une balle pour déplacer le curseur à l’écran.

Missile Command a laissé tomber le ballon © DreamGear

Missile Command a laissé tomber le ballon.

Alors que l’Atari Micro Player est basé sur la même architecture que les autres modèles de console Micro Player, il pourra fonctionner sur quatre piles 4 AA ou se brancher sur une prise murale via un câble USB-C. Une prise casque sera également de la partie pour profiter des magnifiques airs chip-tune des eighties.

Les liens ci-dessus peuvent ne pas fonctionner en présence d’un bloqueur de publicités.

Plus discret (et donc peut-être moins séduisant), l’Atari Pocket Player devrait embarquer les mêmes jeux que le Micro Player dans un format un peu plus nomade.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

À Lire  Chanson française : Sanson, Le Forestier, Chamfort... 50 ans de carrière et toujours sur scène

Un petit écran pour de gros pixels© DreamGear

Un petit écran pour de gros pixels

Il est également alimenté par 4 piles AA, mais la connectique USB-C ne semble pas prévue, contrairement à la prise casque.

Enfin, l’Atari Gamestation Plus est plus mystérieux. Si on se fie aux différents éléments visuels, on comprend qu’il doit être relié à une télévision. Par contre, on ne sait pas grand chose sur le catalogue des jeux disponibles et on ne sait pas s’il sera possible de les ajouter par ex. pour les télécharger. L’interface de la console elle-même est limitée à deux touches : une pour allumer l’appareil, l’autre pour accéder à l’écran d’accueil. Les joysticks sont très similaires aux joysticks de la console Atari 2600, sauf qu’ils bénéficient de trois boutons d’action (dont deux sur la poignée) au lieu d’une et trois touches de navigation. On remarque des connecteurs USB-C à l’avant de la Gamestation Plus, vraisemblablement pour connecter les manettes, mais ces dernières devraient également fonctionner sans fil. Le constructeur fournira-t-il d’autres périphériques tels que des marqueurs Pong ou la balle Missile Command pour pousser un peu plus loin la ressemblance avec les machines d’origine ? Rien n’est moins sûr, mais ce serait une bonne idée.

Atari Gamestation Plus joue sur le téléviseur.

Atari Gamestation Plus joue sur le téléviseur.

Si la fibre nostalgique risque de vibrer chez les gamers les plus aguerris, le succès de ces nouvelles consoles risque d’être bien plus limité avec les nouvelles générations. Bien qu’ils aient jeté les bases des jeux vidéo actuels, le gameplay souvent simpliste des titres Atari de l’époque est rapidement devenu ennuyeux. Difficile de lutter contre la concurrence des autres mini consoles quand elles peuvent compter sur des hits encore largement jouables comme Super Mario Bros, Sonic the Hedgehog, Ridge Racer type 4 ou encore Garou : Mark of the Wolves.

Pour le moment, nous ne connaissons pas le prix exact de l’Atari Gamestation Plus, de l’Atari Micro Player ou de l’Atari Pocket Player. Pour ces deux derniers, en revanche, le ticket d’entrée devrait tourner aux alentours de 45 €.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous