Si vous êtes malade, vous l’avez certainement remarqué : il est encore plus compliqué que d’habitude de trouver un médecin en fin d’année dans le Vaucluse. France Bleu a donc contacté des professionnels de santé et l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour vous expliquer la situation et vous orienter au mieux vers des solutions alternatives.

Un système de santé en tension…

Le problème a plusieurs explications. D’une part, le nombre de malades augmente fortement en raison de la triple épidémie de grippe, de Covid-19 et de bronchiolite. Par exemple, le nombre de cas de grippe détectés aux urgences a plus que doublé en une semaine dans le département.

Et d’autre part, il y a encore moins de médecins disponibles que d’habitude. Certains sont en vacances, d’autres en grève, et ceux qui restent sont débordés. Cette situation exceptionnelle s’ajoute également à un manque chronique de médecins dans le département.

… mais un système de garde qui fonctionne

C’est pour ces différentes raisons que vous avez du mal à trouver un médecin pour vous soigner ou soigner vos proches. Si vous êtes malade, différentes options s’offrent à vous :

Et dans tous ces cas, soyez patient et courtois avec les soignants, malgré le temps d’attente. Ils font ce qu’ils peuvent pour vous satisfaire. En ce moment, l’antenne SOS médecins du Pontet compte six médecins par jour pour soigner 200 patients et les urgences de Cavaillon ont vu passer 130 personnes en 24 heures mardi 27 décembre au lieu d’environ 70 habituellement.

À Lire  Nos conseils pour un repas de Noël léger mais savoureux