Il est le designer incontournable de nombreuses célébrités à la recherche de tenues pour l’actualité, de Lil Nas X à Harry Styles. La mode gender-fluid d’Harris Reed, qui habille déjà la pop culture contemporaine, pourra-t-elle habiller un public plus large chez Nina Ricci ?

Les fans de mode, le chanteur Harry Styles ou l’actrice Emma Watson connaissent sûrement déjà son nom. Harris Reed fait partie de la prochaine génération de designers de renom. C’est donc sans surprise qu’à tout juste 26 ans, il vient d’être nommé à la tête de la direction artistique de Nina Ricci. Et cela pourrait facilement être un pari gagnant pour cette maison de luxe française.

D’où sort le créateur de mode Harris Reed ?

Pour mieux comprendre l’intérêt de cette actualité, commençons par les présentations. Harris Reed ne vient pas complètement de rien, encore moins de la pauvreté : il est le fils du producteur de documentaires oscarisé Nicholas Reed et du mannequin Lynette Reed. Quelque chose qui vous aide à grandir avec les bonnes connexions pour intégrer le monde fermé du show business. Après avoir grandi en Californie, il est venu étudier la mode au Central Saint Martins College de Londres, l’une des filières les plus renommées au monde.

Reflétant son propre attrait androgyne, Harris Reed envisage des collections fluides. Il s’inspire pour cela à la fois de David Bowie et des New York Dolls (l’un des premiers groupes punk rock, qui a exercé de 1971 à 1977 avec des looks glam rock). Cela attire rapidement l’attention d’Harry Lambert, le styliste de Harry Styles, pour qui Harris Reed conçoit plusieurs costumes de scène.

Puisqu’on ne change pas une équipe Harry/Harris gagnante, le trio s’est de nouveau associé pour le shooting photo du numéro de décembre 2020 de Vogue États-Unis, avec notamment le chanteur britannique en couverture. Quand c’était la première fois qu’un homme apparaissait sur la couverture solo du magazine, cela faisait sensation, surtout parce qu’il portait une robe. De quoi créer un raz de marée médiatique, une hyper-visibilité dont Harris Reed a largement profité.

Comment Harris Reed habille la pop culture de sa mode genderfluid

En réalité, le jeune créateur ne présente ses collections dans le cadre de la London Fashion Week que depuis septembre 2021 (alors âgé de 25 ans), mais attire immédiatement toute l’attention des médias. Ainsi, le second look de la collection qu’il présentait alors, pour le printemps-été 2022, a été porté le mois suivant par Emma Watson lors de la pose de la première pierre. C’était la première apparition de l’actrice sur le tapis rouge depuis des lustres, donc quelque chose à impressionner avec ce look masculin-féminin qui a recyclé de vieilles robes de mariée.

La deuxième collection officielle d’Harris Reed, pour l’Automne-Hiver 2022-2023, a mis en avant ses marques de fabrique : des silhouettes sculpturales, riches en coupes évasées, des jambes très seventies côté pantalon et du drame dans la mise en scène. Et sachant faire de la publicité à travers des célébrités lors d’événements ultra médiatisés, il s’inspire de son huitième look pour habiller le top model Iman Mohamed Abdulmajid (veuve de David Bowie) au Met Gala le 13 septembre 2021, puis Lil Nas X au MTV VMAs le 29 août 2022. De quoi encore imprimer son style sur les rétines de l’époque et s’affirmer comme un créateur important de la pop culture contemporaine.

À Lire  Momo Henni en mode C1 ! - Nouvelles

Depuis, Harris Reed a également habillé les chanteuses Adele, Selena Gomez, Miley Cyrus, Sam Smith, Beyoncé. Mais c’est justement parce qu’il croit développer une mode gender-free (affranchie des frontières de genre) que ses créations sont même installées chez Victoria & Albert Museum de Londres, dans le cadre de l’exposition « Fashioning Masculinities : The Art of Menswear » (jusqu’au 6 novembre 2022). Celui-ci interroge le développement des masculinités à travers le vêtement.

Venant de présenter sa troisième collection officielle pour le printemps-été 2023 lors de cette London Fashion Week marquée par la mort d’Elizabeth II, Harris Reed attire donc à nouveau toutes les attentions avec ce nouveau rendez-vous. Il vient d’être nommé directeur créatif de Nina Ricci.

Où en est la maison Nina Ricci aujourd’hui

Cette maison de luxe française a été fondée en 1932 par Maria Adélaïde Nielli de son nom de naissance, une italienne née à Turin en 1883 qui a épousé un certain Louis Ricci avec qui elle s’est installée à Monaco avant de venir à Paris créer sa propre marque avec son fils Robert Ricci . Après vingt ans à la direction artistique de sa maison, Maria Adélaïde Ricci retourne les crayons. Jules-François Crahay ont suivi en 1954, Gérard Pipart en 1964, jusqu’à ce que Nathalie Gervais le remplace en 1998 (Puig rachète la maison cette année-là), Lars Nilsson en 2003, Olivier Theyskens en 2006, Peter Copping en 2009, Guillaume Henry, en 2003. Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter (duo de designers à l’origine de la marque Botter) en 2018.

Comme beaucoup de maisons de luxe aujourd’hui, les défilés de mode servent avant tout de vitrine attrayante pour vendre principalement des cosmétiques et des parfums. C’est une stratégie gagnante pour le groupe Puig, qui possède également Paco Rabanne, Jean Paul Gaultier, Carolina Herrera ou encore Dries Van Noten. Ainsi le parfum L’Air du Temps de Nina Ricci, lancé en 1948, avec son iconique flacon colombe imaginé par la maison Lalique à l’époque, continue par exemple de cartonner dans le monde entier.

Harris Reed parviendra-t-il à capter l’air du temps pour vendre bien plus que du parfum ? Réponse début 2023, lors de la présentation de sa première collection pour Nina Ricci.

A lire aussi :