Il nous a jeté un radeau de sauvetage

Le point d’interrogation a servi de prélude aux éléments rebondissants plus sérieux. « Avec toute la négativité dans l’actualité, il y a aussi la guerre contre les femmes dans le monde, la mort de la reine, nous sommes sous un déluge de négativité », a expliqué Jeremy Scott. « Tu te noies là. Donc, pour ne pas te noyer, il y a un radeau de sauvetage et une bouée de sauvetage pour te sauver. » Adaptant les rayures des transats, des éléments de maillots de bain et des petits costumes d’été, il transforme les canots pneumatiques de secours en bonnets, ceintures, bustiers et une nouvelle version du gilet de sauvetage de Moschino. En période de mer agitée, ces vêtements sont là pour vous maintenir à flot. « C’est une question de survie », explique le directeur artistique.

À Lire  Toulouse. Cinq actualités toulousaines de l'été "sur place" pour briller lors de l'apéro de la rentrée