Le Mois sans tabac s’étend en fait sur octobre, pour la partie sensibilisation et inscription, et novembre, pour l’aide à l’arrêt du tabac. Santé Publique France, qui pilote l’opération, invite tous les fumeurs à relever le défi d’arrêter de fumer.

Comme chaque année depuis 2016, Santé Publique France et le Ministère de la Santé et de la Prévention, en collaboration avec l’Assurance Maladie, proposent à tous les fumeurs de participer à un mouvement collectif pour arrêter de fumer, pendant une durée de 30 jours avec le soutien de l’entourage de fumeurs et de non-fumeurs.

Depuis la 1ère édition, 1 024 375 inscriptions fumeurs ont déjà été enregistrées pour cette opération, qui est déjà devenue un rituel automnal. Le nombre de personnes qui profitent de cette opération pour arrêter de fumer est cependant beaucoup plus élevé, puisqu’entre les éditions 2016 et 2019, 1,8 million de tentatives d’arrêt du tabac ont été enregistrées[1].

Une palette d’outils à disposition des fumeurs

« Tu n’étais pas seul quand tu as commencé, tu ne seras pas seul pour arrêter de fumer », précise Santé Publique France sur la page dédiée au Mois sans tabac[2].

Pour ne pas être laissé seul lors de l’arrêt du tabac, il est fortement conseillé de se faire accompagner par un tabacologue ou un professionnel de santé, ce qui augmente les chances de succès d’environ 70%. Plusieurs outils sont également à la disposition des fumeurs :

Une affiche et une campagne d’information télévisée complètent ce dispositif en s’adressant aux fumeurs et à leur entourage.

Des relais sur le terrain et au sein des lieux de travail

Le Mois Sans Tabac est aussi l’occasion de déployer de nombreuses actions locales, puisque 341 projets locaux portés par des associations et acteurs médico-sociaux rejoignent cette année l’opération nationale.

Enfin, c’est une excellente occasion de sensibiliser à la problématique du tabac en milieu de travail. En 2021, 5 000 entreprises et services publics ont participé au Mois sans tabac, en s’inscrivant sur le site dédié pour recevoir les supports proposés (affiches, vidéos, brochures). Des informations spécifiques au milieu professionnel sont également transmises sur la plateforme Les Employeurs pour la Santé, lancée par Santé Publique France en mai 2022. Des conseils qui ne s’adressent pas seulement aux grandes structures, mais concernent aussi les petites entreprises, comme un studio qualitatif récent a montré.

À Lire  Face à la maladie d'Alzheimer, une conférence et les conseils d'un spécialiste à Châteauroux

Les bénéfices du marketing social

Déclinaison française de l’opération britannique Stoptober, le mois sans tabac s’est imposé au fil des années comme un rendez-vous incontournable pour tous les acteurs de l’industrie du tabac. Inspirée des techniques de marketing social, dont l’objectif est d’identifier les besoins d’un public spécifique et de lui apporter l’accompagnement nécessaire pour parvenir à un changement de comportement, cette opération est régulièrement évaluée et bénéficie d’une forte visibilité. Pariant sur l’effet domino d’une mobilisation collective, il offre aux fumeurs des opportunités supplémentaires pour arrêter de fumer et nous rapproche toujours plus de l’objectif d’une Génération sans Tabac (moins de 5% de fumeurs quotidiens en 2032 pour la tranche d’âge née en 2012). Arrêter de fumer pendant 30 jours multiplie par 5 les chances de réussir à arrêter complètement.

Mots clés : Mois sans Tabac, marketing social, Santé Publique France, Employeurs de Santé.

[1] Guignard R, Gautier A, Andler R, Soullier N, Nguyen-Thanh V. Tentatives d’arrêt du tabac pendant l’opération Mois sans tabac (2016-2019) : résultats des Baromètres santé de Santé publique France. Bull Epidemiol Hebd. 2021

[2] 7ème édition de Mois sans tabac : Inscrivez-vous dès maintenant pour relever le défi !, Santé Publique France, publié le 6 octobre 2022, consulté le 11 octobre 2022.

Comité national anti-tabac |