Éloignez-vous de la télévision, cela abîmera vos yeux ! Mangez des carottes, c’est bon pour la vue ! Portez vos lunettes si vous ne voulez pas aggraver votre myopie ! Vous avez tous déjà entendu au moins une de ces déclarations. Mais sont-ils vrais ? Le Dr Laurence Desjardins, ophtalmologiste et directrice scientifique de la Société française d’ophtalmologie, nous donne les clés pour en finir avec certains préjugés.

Ne pas porter ses lunettes aggrave certains troubles de la vision

Faux. Ne pas porter de lunettes provoque une certaine gêne pour les patients, qui voient forcément moins bien, mais cela n’aggrave pas l’erreur de réfraction. Il n’y a qu’un seul cas où cela peut être gênant, à savoir les enfants qui ont un strabisme accommodatif, qui ont la vue, et qui doivent porter des lunettes pour que les yeux fonctionnent normalement. Sinon, ils ont un réflexe d’accommodation qui les fait plisser les yeux, étant en strabisme convergent. Pour les enfants, ne pas porter de lunettes peut en effet avoir des conséquences, mais cela concerne surtout les plus jeunes, avant l’âge de 5-6 ans. Dans d’autres cas, ne pas porter ses lunettes peut entraîner une fatigue visuelle ou des maux de tête en fin de journée, sous l’effet de l’effort, mais il n’y a pas d’aggravation du défaut de réfraction.

Regarder un écran de trop près abîme les yeux

Faux. Cela ne nuit pas à votre vue. D’un autre côté, un enfant qui n’a pas été testé pour la vue et qui regarde un écran de très près peut soulever des inquiétudes quant à sa vue.

À Lire  Flèche. Cet opticien vous aide à choisir vos lunettes à domicile

Manger des carottes est bénéfique pour la vue

Vrai et faux. Non seulement les carottes, mais tous les fruits et légumes qui contiennent des antioxydants bénéfiques pour la rétine et qui peuvent prévenir de manière significative l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Tous les fruits rouges, et les légumes riches en pigments, sont protecteurs de la rétine. Il convient toutefois de noter qu’il s’agit évidemment d’avantages à très long terme.

Les verres anti-lumière bleue luttent contre la fatigue oculaire

Faux. Ils y contribuent. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas forcément le filtre anti-lumière bleue qui aide à lutter contre la fatigue oculaire, mais le fait que la correction optique soit optimale. Lorsque les patients travaillent sur écran, l’ophtalmologiste regarde la réfraction avec précision, et généralement il y a un léger astigmatisme ou une légère hypermétropie qu’il faut corriger… Souvent il y a une légère correction optique. Et lorsqu’ils travaillent à l’écran, nous avons tendance à leur donner la vue la plus simple possible en corrigeant ces petits défauts ; ce qui réduit la fatigue oculaire.

Les yeux clairs sont plus sensibles à la lumière

Vrai. Les yeux clairs, en particulier de couleur bleue et verte, sont plus sensibles que les yeux bruns, par exemple, et sont plus susceptibles de développer un mélanome. Il est de plus en plus nécessaire de les protéger des UV et de la lumière. Les iris clairs filtrent moins les rayons UV, ils sont donc encore plus sensibles que les yeux foncés.