Le jeudi 13 octobre, près de quatre cents élèves se sont familiarisés avec divers sujets toujours d’actualité.

Social, médical, psychologique, associatif… autant de sujets alignés ce jeudi 13 octobre, sur les vingt-six stands installés dans le hall et dans la cour du lycée Victor-Hugo de Lunel, pour cette nouvelle journée de santé et citoyenneté.

Prendre conseil et libérer la parole

L’événement, qui se tient à l’établissement depuis plusieurs années et est organisé conjointement par les infirmières scolaires Sophie Gautier et Élodie Lamboley, a plusieurs objectifs.

A commencer par l’intégration des nouveaux élèves, puisqu’elle est principalement destinée à la 2ème classe générale, la 2ème classe professionnelle et la 3ème prépa professionnelle.

Quatorze classes et un total de près de quatre cents élèves. Ils ont été nombreux à rencontrer les intervenants sur leur stand pour aborder des sujets aussi divers que le devoir de mémoire, la lutte contre l’homophobie, l’importance du don de sang, pourquoi et comment utiliser un préservatif, l’équilibre nutritionnel, le développement durable. ou missions régaliennes…

Un espace privilégié

« Cette journée santé et citoyenneté est le temps fort de la rentrée, expliquent à l’unisson Sophie Gautier et Élodie Lamboley. Elle permet aux jeunes de s’informer dans un espace privilégié. Ici, ils osent encore plus, poursuivent les deux infirmières scolaires, demandant pour avoir des conseils et laisser passer le mot plus facilement. »

A l’issue de ce temps qui leur est dédié, les étudiants seront invités à remplir un questionnaire pour donner leurs impressions et avis.

« Une sorte d’évaluation qui nous aide dans les prochaines sessions, comme ce fut le cas cette année avec la présence de nouveaux stands suite aux conseils des élèves de l’année dernière », note Sophie Gautier.

À Lire  Santé mentale : 12 milliards de journées de travail perdues

A n’en pas douter, les réponses mettront en lumière le travail du lycée « Escorte, protection et services à la personne » (ASSP) qui pour la première fois a établi un code pour les thèmes des stands et des affiches pour chacun d’entre eux. Ce qui facilite la déambulation des lycéens.

Tout comme ils recevaient les partenaires le matin et les installaient à leur poste d’information avant de servir le petit-déjeuner et le brunch le matin. Une belle position professionnelle qui a aussi pris toute sa valeur civique.