Keepcool crée un nouveau champion de gym en reprenant Neoness

La fermeture des salles de sport pendant le confinement aurait pu convenir à l’enseigne Keepcool. Il sort fort. Repris avant la crise par son premier franchisé, l’entreprise a récemment acquis 30 cinémas parisiens pour son concurrent Neoness. Il se hisse ainsi à la troisième place de la catégorie, derrière le Basic-Fit néerlandais et le Fitness Park français. Le total pèse environ 100 millions d’euros de chiffre d’affaires (150 franchise comprise) et compte 750 000 clients répartis dans 300 clubs.

Basée à Aix-en-Provence, Keepcool a changé de propriétaire en 2019 lors d’une crise financière qui l’a conduit à déposer le bilan. « Nous avons procédé à une profonde restructuration pour alléger la structure grevée d’un endettement important », explique le nouveau dirigeant David Amiouni, 38 ans, qui a repris 51% des parts du fondateur et de son associé Claude Marquet, président de GMB. groupe. Investir.

Nouveaux déploiements

Nouveaux déploiements

Les prêts accordés pour l’acquisition du réseau Feel Sport ont été renégociés. Les 20 chambres low-cost, sur 100 avec Keepcool, ont été fermées. La masse salariale a été réduite et de nouvelles innovations ont été injectées par bifrance et le Crédit Agricole, présents dans la capitale. Lorsque l’accord de reprise définitif a été signé, deux jours avant la fermeture, l’entreprise était de nouveau en état de marche, prête à repartir.

Keepcool se hisse ainsi à la troisième place de la catégorie, derrière Dutch Basic-Fit et French Fitness Park.

L’acquisition de Neoness est la première étape de son processus de livraison. « Ces réseaux ont des sols bien placés qui sont encore disponibles dans la capitale pour ce type de travaux. Il nous permet de compléter notre communauté en proposant à nos clients et prospects de clubs à moins de 20 minutes de chez eux, partout en France », explique David Amiouni. Cet investissement initial sera augmenté par l’ouverture de 100 nouveaux clubs dans les villes de plus de 50 000 habitants. habitants d’ici 2027.

À Lire  Voici 6 astuces pour avoir les mêmes abdos que Jake Gyllenhaal, Daniel Craig et Chris Evans (sans se mettre en danger)

Opérateur de salles

Opérateur de salles

Son deuxième levier de croissance vient des autres services. « Nous voulons être la première marque Wellness », poursuit le dirigeant. En plus du sport, les clubs proposent désormais des conseils alimentaires et des coins restauration, ainsi que des cours de yoga, de pilates et de relaxation. Ces nouvelles offres, portées par les envies post-Covid, représentent déjà 5% du chiffre d’affaires de la marque et peuvent en couvrir le tiers d’ici deux ans.

L’entreprise souhaite également se positionner comme agent pour le compte de chaînes hôtelières et de grandes entreprises en fournissant des services améliorés de formation et de maintenance des chambres, comme les 10 hôtels de la chaîne Royal au Maroc ou le groupe Pernod Ricard. « Le bien-être est impossible sans accompagnement », se défend David Amiouni.

Enfin, Keepcool compte sur son offre digitale pour attirer de nouveaux clients. A la rentrée, l’entreprise proposera une application gratuite, qui a investi 1 million d’euros, pour obtenir des conseils et des vidéos pour apprendre à faire à la maison. Cette digitalisation s’accompagne d’une nouvelle offre « freemium » qui permet à chacun de se rendre gratuitement une fois par mois dans la chambre de son choix. Près de 100 000 personnes se sont déjà inscrites.