21h58 : En Russie, 11 morts dans une « attaque » sur des terrains militaires, selon le ministère russe de la Défense

Au moins 11 personnes sont mortes samedi et 15 autres ont été blessées lors d’une fusillade dans un complexe militaire russe dans la région de Belgorod, frontalière de l’Ukraine, a indiqué le ministère russe de la Défense, qualifiant l’accident d' »attaque ».

Dans un communiqué, cité par les agences de presse russes, le ministère affirme que « deux citoyens » de l’ex-URSS ont ouvert le feu à l’arme automatique lors d’un exercice. « Les deux terroristes ont été tués par des tirs en retour », a ajouté le ministère.

21h55 : Situation « la plus difficile » près de Bakhmout à l’est, selon Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que la situation sur le terrain militaire était actuellement « la plus difficile » près de Bakhmut, dans l’est de l’Ukraine, quelques jours après que les forces pro-russes ont annoncé qu’elles se rapprochaient de cette ville.

« Une situation très grave persiste dans les régions de Donetsk et Louhansk », dans le bassin industriel du Donbass, a déclaré Zelensky dans son message quotidien.

« La partie la plus difficile est près de Bakhmout, comme les jours précédents. Nous tenons toujours nos positions », a-t-il ajouté.

21h18 : La France va « former jusqu’à 2.000 soldats ukrainiens » sur son sol, annonce Sébastien Lecornu

La France va former « jusqu’à 2.000 soldats ukrainiens » sur son sol, a annoncé samedi le ministre français des Armées Sébastien Lecornu dans un entretien au quotidien Le Parisien.

Ces militaires « seront affectés à nos unités pendant plusieurs semaines », a-t-il expliqué, soulignant que la formation portera sur trois niveaux : « la formation générale des combattants », « puis, sur des besoins spécifiques signalés par les Ukrainiens, comme la logistique », et « le troisième niveau de formation sur le matériel fourni ».

La France livrera également les systèmes de défense aérienne de Crotale à l’Ukraine, a indiqué M. Lecornu, tout en précisant une annonce faite en ce sens mercredi par le président Emmanuel Macron.

21h16 : Conducteur abattu à son domicile par des soldats russes, selon Kyiv

Samedi, le ministère ukrainien de la Culture a annoncé que le ministère ukrainien de la Culture avait annoncé samedi que le ministère ukrainien de la Culture avait annoncé que le chef d’orchestre ukrainien Yuri Kerpatenko avait été abattu par des soldats russes « dans sa propre maison » à Kherson, une ville de le sud de l’Ukraine occupé depuis le début du conflit.

Ce « meurtre brutal », révélé vendredi par les médias, a été perpétré en raison du « refus de Kerpatenko de coopérer avec les occupants », a ajouté le ministère dans un communiqué.

Il travaillait au sein de la Philharmonie régionale de Kherson depuis 2000 et en 2004 il est devenu le directeur du Théâtre musical et dramatique de cette ville, qui porte le nom de Mykola Koulich, précise la même source.

20h38 : En Pologne, un référendum fictif sur « l’annexion » de l’ambassade de Russie

Plusieurs ONG ont organisé samedi un simulacre de référendum sur « l’annexion » de l’ambassade de Russie à Varsovie pour protester avec humour contre les agissements du pays en Ukraine.

« Les annexions sont au cœur de cette saison. Les Russes ont « annexé » des territoires occupés en Ukraine », ont expliqué les organisateurs de la « consultation » dans un communiqué. « Nous avons décidé d’aller dans cette direction et d’organiser un référendum sur l’annexion de l’ambassade de Russie… à Varsovie », ont-ils poursuivi.

Ces ONG ont également fait référence à une blague virale sur les réseaux sociaux dans laquelle les Tchèques se voient proposer de reprendre l’enclave russe de Kaliningrad.

20h31 : Elon Musk change d’avis et annonce qu’il continuera à financer Starlink en Ukraine

Le chef de SpaceX, Elon Musk, a annoncé qu’il continuerait à financer le réseau Internet Starlink en Ukraine, revenant sur ses appels de la veille pour que le gouvernement américain prenne le relais.

« Cela n’a pas d’importance… même si Starlink perd encore de l’argent et que d’autres entreprises reçoivent des milliards de dollars des contribuables, nous continuerons à financer le gouvernement ukrainien », a tweeté l’homme le plus riche de la ville.

17h01 : L’ambassadeur d’Ukraine en Autriche plaisante sur la destruction d’un magasin Adidas à Kharkiv, autre « cible légitime » des « frappes chirurgicales » de Poutine

16h51 : L’Allemagne envoie de nouveaux équipements à l’Ukraine, notamment pour faciliter la traversée des fleuves

16h23 : Pour la Russie, « l’OTAN dirige presque ‘manuellement’ les pas de Kiev sur le champ de bataille »

16h04 : Le ministre ukrainien des Affaires étrangères dénonce les pratiques de la compagnie pétrolière Schlumberger, qui collabore avec les autorités russes pour faire entrer ses travailleurs dans l’armée

Schlumberger a financé des crimes de guerre et des génocides en restant en Russie. Il coopère maintenant avec les autorités dans la rédaction des employés. J’ai averti toutes les entreprises occidentales à ce sujet. La seule façon de sauver les restes de sa réputation est de SORTIR de Russie MAINTENANT.https://t.co/tBzPHCZY2b

15h42 : Un dépôt pétrolier en feu après une frappe dans la région frontalière de l’Ukraine

Samedi, une attaque a touché un entrepôt pétrolier qui a pris feu dans la région russe de Belgorod, à la frontière avec l’Ukraine, ont indiqué des responsables locaux, les tirs se multipliant ces derniers jours dans cette zone.

« Un autre attentat à la maison. L’un des projectiles a touché un entrepôt de pétrole », a déclaré le gouverneur régional Viatcheslav Gladkov sur son compte Telegram. Il a posté une photo montrant une épaisse fumée noire s’échappant d’une structure en feu.

Selon lui, les secours tentent actuellement d’éteindre l’incendie. « Il n’y a aucun risque de déversement », a assuré M. Gladkov. L’agence de presse publique TASS, citant une source anonyme en guise de soulagement, a indiqué que le dépôt était situé dans la localité de Razoumnoye-71, près de la ville de Belgorod.

15h24 : La Russie peut utiliser les réfugiés comme « une arme », prévient un ministre allemand

Le chef de la diplomatie allemande a mis en garde samedi contre la guerre hybride menée par la Russie qui pourrait chercher à diviser l’Europe en favorisant également un afflux de réfugiés sur son territoire.

« Ce n’est pas seulement une guerre qui se fait avec les armes, c’est aussi (au premier rang) l’énergie et pour cela nous avons trouvé une réponse », a déclaré Annalena Baerbock lors du congrès de son parti écologiste tenu à Bonn, dans l’Ouest. Allemagne.

Mais elle s’attend à ce que la guerre soit aussi de plus en plus « faite dans la peur et la division et c’est précisément ce que nous voulons éviter ». Le ministre craint notamment un afflux de réfugiés de pays autres que l’Ukraine, « car cette guerre est hybride et d’autres pays y participent », a-t-il accusé la Serbie de contribuer à une forte augmentation des arrivées de migrants en Europe.

15 h 01 : Le chef d’orchestre du théâtre de musique et de théâtre de Kherson Yuriy Kerpatenko aurait été abattu, refusant de coopérer avec l’armée russe

14h46 : Pour l’ancien ministre lituanien de la Défense, l’Occident doit « fournir toutes les armes nécessaires demandées par l’Ukraine sans aucune restriction »

« L’Occident doit surmonter ses lignes rouges auto-imposées et fournir toutes les armes nécessaires demandées par l’Ukraine sans aucune restriction », a tweeté Linas Linkevicius.

14h18 : Difficile de connaître la taille exacte de ce « groupe » en Biélorussie

Voici l’information révélée par Loukachenko vendredi. A la télévision, il a indiqué que l’armée biélorusse et ses « environ 70.000 personnes » seront la « base » de ce groupe, sans préciser combien de soldats russes en feront partie. « Il n’est pas nécessaire de demander 10 000 ou 15 000 personnes de Russie, car il y a d’autres problèmes, ceux que vous connaissez. »

13h27 : Images de l’arrivée des soldats russes en Biélorussie

Des échelons avec les services russes, qui font partie du groupe régional de troupes, sont arrivés en Biélorussie. On dit qu’ils « défendent » la frontière. Vous voyez – peu importe ce que dit la Russie. Il doit être vaincu pour arrêter le terrorisme pic.twitter.com/QptZN0A9Cp

13h10 : L’Iran dément avoir fourni des armes à Moscou pour « l’utiliser » contre Kiev

Kyiv et ses alliés occidentaux accusent Moscou d’avoir utilisé des drones de fabrication iranienne lors d’attaques contre l’Ukraine ces dernières semaines. Le chef de la diplomatie iranienne Hossein Amir-Abdollahian a cependant nié et affirmé que son pays n’a fourni et ne fournira aucune arme destinée à être utilisée dans la guerre en Ukraine, selon un communiqué de son ministère.

À Lire  Fashion Week de Milan : retour des Chinois et chiffre d'affaires record

Lors d’une rencontre séparée avec le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, Hossein Amir-Abdollahian a réitéré la position officielle de l’Iran sur la guerre en Ukraine. « Nous coopérons avec la Russie dans le domaine de la défense. Concernant la guerre en Ukraine, notre politique est de ne pas envoyer d’armes aux parties en conflit », a-t-il déclaré.

12h50 : Le « pont de Klitschko », cible des bombardements russes de lundi, se porte plutôt bien

12h24 : Six civils retrouvés morts dans la ville libérée de Lyman

⚡️Gouverneur : Six autres corps civils retrouvés à Lyman libérés.

Le gouverneur de l’oblast de Donetsk, Kyrylenko, a déclaré que six corps de civils avaient été retrouvés dans la ville libérée de Lyman, à l’est.

Kyrylenko a déclaré qu’ils étaient morts pendant l’occupation, mais les causes de la mort ne sont toujours pas claires.

12h07 : Renforcement des mesures de sécurité dans les commissariats de police militaire de plusieurs villes russes pour éviter tout mal

Rosgvardiya a renforcé la sécurité dans les commissariats militaires de #Moscou et d’un certain nombre d’autres villes en raison du nombre croissant d’attaques.

Depuis le début de la guerre, environ 70 commissariats militaires et bâtiments administratifs ont été incendiés en #Russie. pic.twitter.com/wPNzaQzOVM

11h44 : Plus de six mois plus tard, le train revient à Kramatorsk, dans l’oblast de Donetsk

11h29 : Arrivée des premiers soldats russes du nouveau « groupe militaire » conjoint

Les premiers soldats russes du nouveau groupe militaire entre Moscou et Minsk sont arrivés en Biélorussie, ont annoncé samedi les autorités biélorusses, après l’annonce cette semaine de la création de cette supposée force de défense des frontières du pays contre une menace ukrainienne.

« Les premiers trains de soldats russes formant le groupe militaire régional sont arrivés en Biélorussie », a indiqué le ministère biélorusse de la Défense dans un communiqué, sans préciser le nombre de soldats russes déployés dans ce cadre.

11h24 : Les athlètes russes et biélorusses se verront refuser la participation aux prochains Jeux européens

🇷🇺 & 🇧🇾 Les athlètes ne seront pas inclus dans les Jeux européens de 2023.

C’est ce qu’a annoncé le président des Comités Olympiques Européens Spyros Kapralos, « Je dois répondre clairement : dans les circonstances actuelles, la participation des athlètes 🇷🇺&🇧🇾 aux GE 2023 est impossible ». pic.twitter.com/62PahNepjs

11h05 : Ukrenergo demande aux habitants de Kiev de limiter leur consommation d’électricité entre 17h00 et 17h00. et 23h pour éviter les surcharges car les missiles russes ont endommagé l’infrastructure

La société énergétique d’État @NPCUkrenergo affirme qu’un missile russe a gravement endommagé les infrastructures énergétiques de la région de Kyiv. Des réparations sont en cours pour rétablir l’alimentation électrique dans la région de Kiev mais Ukrenergo met en garde contre une coupure programmée, demandant aux consommateurs de consommer l’électricité avec parcimonie, notamment de 17h à 23h.

10 h 50 : Zelensky remercie Joe Biden pour 725 millions de dollars de soutien militaire supplémentaire, « un merveilleux cadeau pour la Journée du Défenseur de l’Ukraine »

Sincèrement reconnaissant à @POTUS, les gens 🇺🇸 pour avoir fourni un autre paquet d’aide à la sécurité de 725 millions de dollars. Nous recevrons, en particulier, des cartouches indispensables pour HIMARS et l’artillerie. Un merveilleux cadeau pour la 🇺🇦 Defenders Day ! L’agresseur russe sera vaincu, 🇺🇦 sera libre !

10 h 41 : Les Russes ont laissé derrière eux des centaines de munitions alors qu’ils se retiraient dans la région de Kherson

À Velyka Oleksandrivka libérée, dans la région de #Kherson, les occupants #russes ont laissé plus de 500 obus d’artillerie et des munitions pour les lance-roquettes multiples Grad et Uragan, ainsi que plus de 100 missiles guidés antichars et une mine antichar.

📰Service de sécurité d’#Ukraine pic.twitter.com/3cFcnEiepZ

10h20 : Positions russes et ukrainiennes cartographiées par War Mapper

09h52 : Le nouveau bilan des pertes russes, pesé en soldats, drones, hélicoptères et véhicules terrestres

9 h 37 : La Russie aurait encore environ 300 drones iraniens et prévoit d’en acheter « des milliers d’autres »

.@oleksiireznikov Il reste environ 300 drones iraniens dans l’arsenal russe. Ils prévoient d’en acheter plusieurs milliers d’autres. Nous savons leur tirer dessus. Nous le faisons et nous les étudions.

9h24 : Les enjeux et l’avancée du conflit résumés en quatre infographies, c’est ici

9h08 : L’Arabie saoudite annonce une aide humanitaire de 400 millions de dollars à l’Ukraine

L’Arabie saoudite a annoncé samedi une aide humanitaire de 400 millions de dollars pour Kiev, et son prince héritier Mohammed ben Salmane s’est entretenu au téléphone avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué l’agence de presse officielle SPA.

Le prince a souligné « la position du royaume de soutenir tout ce qui contribue à la désescalade, et la volonté du royaume de poursuivre les efforts de médiation », a déclaré SPA.

8h56 : Les Etats-Unis garderont un bataillon en Lituanie

Les États-Unis maintiendront un bataillon armé en Lituanie au moins jusqu’au début de 2026, a déclaré vendredi un haut responsable lituanien à Washington, citant la menace persistante posée par la Russie.

Le bataillon est stationné dans la ville de Pabrade, près de la frontière avec la Biélorussie, depuis 2019. Après une rencontre à Bruxelles entre le ministre américain de la Défense Lloyd Austin et son homologue lituanien Arvydas Anusauskas, ce dernier s’est réjoui dans un communiqué de « la persistance de cette présence militaire américaine en -Lituanie ».

08h39 : Selon le ministère britannique de la Défense, « de nombreux réservistes (russes) sont probablement tenus d’acheter leur propre gilet pare-balles »

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le conflit et ce qui s’est passé vendredi avec notre live d’hier :

8 h 11 : La guerre en Russie est le frein « le plus important » à la croissance, selon le comité du FMI

« La guerre est le facteur le plus important de ralentissement de la croissance et d’augmentation de l’inflation, de la volatilité, de l’insécurité alimentaire et énergétique et de l’incertitude », a déclaré Nadia Calvino, vice-première ministre espagnole et présidente de l’un des principaux comités du Fonds monétaire international.

« Arrêter la guerre. Existe-t-il un moyen plus direct de remettre l’économie sur les rails ? » », a demandé la directrice générale du FMI Kristalina Georgieva, présente à la même conférence de presse vendredi. L’institution de Washington a revu en forte baisse ses prévisions de croissance mondiale pour l’an prochain mardi, anticipant même une récession en Allemagne et en Italie.

7h59 : Washington annonce 725 millions de dollars d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine

Les États-Unis fourniront une aide militaire supplémentaire de 725 millions de dollars à l’Ukraine pour sa défense contre l’invasion russe, ont annoncé vendredi le Pentagone et le département d’État.

« Ce versement portera le total de l’aide militaire américaine apportée à l’Ukraine à un montant sans précédent de plus de 18,3 milliards de dollars » depuis l’entrée en fonction de Joe Biden, a précisé le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken dans un communiqué.

07h44 : SpaceX n’a ​​plus les moyens de financer le réseau internet Starlink en Ukraine

Depuis le début de la guerre en Ukraine, SpaceX y a livré des milliers de terminaux qui assurent une connexion Internet via une constellation de satellites qui composent le réseau Starlink.

Environ 25 000 terminaux ont été déployés dans le pays à ce jour, selon Elon Musk. Selon le patron de SpaceX, l’opération a déjà coûté à l’entreprise 80 millions de dollars et la facture devrait atteindre 100 millions d’ici la fin de l’année.

Vendredi, il a prévenu que la société spatiale « (pourrait) continuer à financer indéfiniment le système existant et envoyer des milliers de terminaux supplémentaires (…). C’est déraisonnable ».

Bonjour à tous et bonjour! Comme chaque jour, les dernières informations sur le conflit sont recueillies dans cette émission en direct par la rédaction de 20 Minutes.