Forte fièvre, frissons, toux, douleurs articulaires et musculaires, fatigue… Vous ressentez ces symptômes ? C’est probablement la grippe. Maladie virale très répandue, la grippe revient chaque hiver lorsque le froid revient. Santé Publique France explique : « L’épidémie survient chaque année, généralement entre les mois de novembre et avril, avec un début le plus souvent fin décembre – début janvier. Elle dure en moyenne 10 à 11 semaines ».

Selon l’Inserm, elle touche des millions de personnes chaque année. La plupart du temps bénigne, elle peut être traitée à domicile sans avoir à consulter de professionnels. Cependant, chez les personnes fragiles ou âgées, cela peut entraîner de graves complications, pouvant entraîner la mort. Les autorités sanitaires rapportent entre 4 000 et 6 000 décès par an. Globalement, ces chiffres passent de 250 000 à 500 000 décès annuels. Il est donc important de consulter si nécessaire.

Tuhin Roy, médecin, directeur médical au Greater Lawrence Family Health Center et professeur adjoint à la Tufts University School of Medicine explique : « Tout d’abord, vous devez savoir quand il est approprié de traiter la grippe à la maison et quand consulter un médecin ».

Le Dr Roy explique que certains signes permettent de savoir quand la maladie devient trop grave et qu’il faut consulter. Les détails professionnels qu’une personne doit consulter un médecin si:

Si vous ne ressentez aucun de ces signes et que votre état n’est pas trop grave, il est donc possible de suivre quelques conseils pour vous soigner depuis chez vous. Medisite présente les cinq conseils du Dr Roy pour soulager les symptômes de la grippe.

L’acétaminophène et l’ibuprofène aident à calmer les symptômes

Premièrement, le Dr Roy recommande de prendre de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène, deux à trois fois par jour. Ces deux médicaments sont des antalgiques (analgésiques) et des antipyrétiques (antipyrétiques). L’expert précise que ces traitements diminuent les douleurs musculaires, les maux de tête et la sensation générale associée à la grippe. Ils peuvent être interdits dans certains cas comme les allergies.

Grippe : il n’y a pas de remède miracle

Si Tuhin Roy recommande ces deux traitements, il prévient qu’il n’existe pas de médicament miracle pour traiter la grippe « de manière significative ». En effet, les traitements et vaccins existants sont encore insuffisants pour le moment.

Ainsi, le professionnel partage son conseil : « La grippe est un virus, donc les antibiotiques ne seraient pas utiles. Pour la grande majorité des gens, je recommande de rester chez soi et de faire quelques remèdes de cuisine. »

Certains médicaments contre la grippe sont à éviter

Le médecin met également en garde sur certains médicaments à éviter selon lui. « Une chose que je ne recommande pas, c’est le zinc », dit-il. « Les sprays nasaux et les comprimés de zinc en vente libre peuvent provoquer des effets secondaires tels que des nausées, des vomissements, et les sprays en particulier peuvent réduire l’odorat pendant une période prolongée. »

Le Dr Roy précise également que les jeunes enfants, les personnes enceintes, les personnes âgées ou d’autres personnes ayant des conditions médicales importantes peuvent se voir prescrire un médicament antiviral pour le traitement de la grippe. Cependant, il ne doit être destiné qu’aux personnes à haut risque, car il peut provoquer des effets secondaires.

Les remèdes naturels sont à privilégier selon le médecin

Parmi ces remèdes naturels recommandés par l’expert, il mentionne l’utilisation de la vapeur en cas de forte congestion. Pour cela, il indique de tenir sa tête au-dessus d’une casserole d’eau chaude afin d’ouvrir les voies nasales. « Les sprays salins, l’irrigation saline et d’autres décongestionnants nasaux en vente libre peuvent également réduire les symptômes », ajoute-t-il.

« Bien qu’il existe sur le marché des produits à base de plantes qui prétendent pouvoir raccourcir la durée de la grippe, rien n’a été prouvé avec des preuves. Cependant, un produit à base de plantes qui s’est révélé prometteur est l’uncka, une plante originaire d’Afrique du Sud et utilisée dans La médecine africaine. Des études ont montré qu’elle avait le potentiel de réduire la sévérité et la durée des symptômes pseudo-grippaux », explique le médecin.

À Lire  Infections cutanées : focus sur le pied d'athlète

Les vertus du miel pour dégager les voies respiratoires ont déjà été prouvées dans des études. « Le thé chaud au miel et au citron peut apaiser un mal de gorge et aider à la décongestion, et c’est mieux que la plupart des médicaments », explique l’expert. Cependant, il déconseille fortement son utilisation chez les enfants de moins d’un an.

Grippe : se reposer et surveiller les symptômes

Le sommeil est essentiel à notre santé et au bon fonctionnement de notre corps. Cela l’est d’autant plus lorsque notre organisme est déjà fragilisé par un virus. « La privation de sommeil aggrave la grippe beaucoup plus rapidement », prévient le médecin. Il dit : « Une bonne nuit de sommeil donnera à votre corps les meilleurs outils possibles pour combattre la grippe.

Surveiller les symptômes chez l’enfant

Tuhin Roy insiste aussi sur l’importance de surveiller l’évolution des symptômes, et plus encore chez les enfants. « Pour les bébés, assurez-vous qu’ils ont au moins quatre couches mouillées par jour, et les enfants plus âgés ont besoin d’uriner plusieurs fois par jour », prévient-il.

De plus, le Dr Roy explique que les enfants ne voudront souvent pas de lait ou de produits de type laitier, comme le lait maternisé. Il recommande donc de leur donner de l’eau ou un mélange 50/50 de jus de pomme et d’eau, qui contient des électrolytes et des nutriments.

Pour guérir de la grippe, misez sur l’alimentation

L’alimentation joue également un rôle clé dans la santé. Lorsque vous êtes malade, il est plus important que jamais d’avoir une alimentation équilibrée. « Une bonne nutrition peut être très utile, et pour les personnes qui ne mangent pas bien, un supplément vitaminique comme la vitamine C peut être bénéfique », explique le spécialiste.

L’hydratation est indispensable

Il est également important de boire, bien que cela puisse être difficile, comme l’explique le Dr Roy : « Boire beaucoup de liquides en même temps peut être difficile avec la grippe, car cela peut provoquer des nausées et aggraver les choses. ».

Ainsi, il conseille : « mettez un minuteur sur votre téléphone, et toutes les 15 minutes, prenez deux ou trois gorgées. C’est tout ce dont vous avez besoin pour rester hydraté tout au long de la journée.

L’importance de la vaccination pour diminuer les symptômes

Le dernier conseil de l’expert est de se faire vacciner contre la grippe. « Il y a très peu de raisons de ne pas se faire vacciner. Ils sont efficaces et sûrs, mais comme le virus de la grippe change, les gens devraient se faire vacciner chaque année », explique-t-il. Il recommande le vaccin pour les enfants à partir de six mois.

« L’une des choses les plus courantes que j’entends des gens est : je me fais vacciner contre la grippe, et j’attrape la grippe de toute façon, alors à quoi ça sert ? » il dit. « Le fait est que le vaccin contre la grippe aide à prévenir les symptômes graves, comme se retrouver à l’hôpital, qui peuvent survenir plus souvent chez les enfants et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Il est donc peut-être vrai que vous aurez toujours la grippe, mais il sera moins intense qu’elle ne le serait sans la vaccination », ajoute l’expert.