A Pleubian, la mairie prend des mesures pour économiser l’énergie cet hiver. Face à un bond de 30% de la facture attendue en 2023, la température et l’éclairage seront réduits.

Le premier sujet traité au sein du conseil municipal de Pleubian (Côtes-d’Armor) est l’opportunité du brûlage, le bilan énergétique de la commune et les prévisions pour la saison hivernale.

Pour ce faire, le maire Loïc Mahé avait invité le directeur des services techniques, Erwann Dubouays, très au courant des charges liées aux bâtiments urbains, de leurs forces et faiblesses en la matière.

Des points de progrès sont faits régulièrement, la commune adhère à un groupement énergie animé par le SDE (Syndicat de l’Électrification).

+ 30 % de charges en 2023

En 2021, l’usage de l’électricité représentait un budget de 40 000 €, la prévision 2022 indique une augmentation de 20 %, et pour 2023 : 30 %.

« Depuis de nombreuses années, note Erwann Dubouays, des efforts sont faits pour réduire les charges énergétiques. »

Il donne des exemples précis :

Dans l’école, la chaudière a été remplacée, la salle de motricité a été réhabilitée, la salle des fêtes a été refaite, toiture, isolation, chauffage…, la cantine scolaire, la salle de sport ont bénéficié de travaux, l’éclairage public a été amélioré .

La redevance énergétique par habitant en national est de 49 €, à Pleubian de 29 €/habitant.

En 2023, la charge financière prévisionnelle est comprise entre 100 et 120 000 €, ce qui correspond à 1/3 de la capacité d’autofinancement.

Une chaudière à bois en préétude

Dans l’EHPAD, équipement énergivore, il y a un projet de chaufferie bois en pré-étude, ce sera en collaboration avec le centre culturel du Sillon, (l’investissement est subventionné à 70%), c’est un projet avec la collectivité de Lannion Trégor , « un beau projet », a déclaré le maire.

À Lire  Cette séance de sport ultra-efficace que les stars adorent faire en seulement 15 minutes

1 degré de moins…

Les mesures s’appliqueront en priorité aux secteurs suivants : l’éclairage public, les locaux des établissements publics, le terrain de sport, les décorations de Noël, la salle de fitness et l’hôtel Launay.

Pour chaque bâtiment, une réduction d’un grade est prévue.

Erwann Dubouays poursuit l’exposition des mensurations.

L’éclairage public coûte 21 000 € par an, en retardant l’éclairage le dimanche matin, l’économie sera de 1 200 €. L’arrêt est prévu à 21h.

Pour la salle de Fitness, une baisse de température et une baisse des plages horaires, passez la nuit entre 23h et 23h. et 21h30, une réduction de 1° signifie une économie de 7%.

Football et salle de motricité

Dans l’école, la salle de motricité est à 20°, elle sera ramenée à 18°, des tests seront effectués.

Sur le terrain de sport, les feux représentent une demande de 8 000 watts, il faut réduire la longueur des feux, une étude est en cours avec la SDE afin de déterminer l’économie possible.

Pour le restaurant scolaire, une étude préliminaire est en cours, avec un changement d’architecture, 120 000 €, économie de 1 000 €.

A l’issue de cet état des lieux, le maire a conclu : « Il faut penser à la planète, tout ce qui est facile doit être fait rapidement ».

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre La Presse d’Armor dans la rubrique Mes actualités. En un clic, après inscription, vous verrez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.