Vous ne pouvez pas toucher vos pieds ? Cet article est fait pour vous. Être flexible présente de nombreux avantages pour le corps à court et à long terme. Mais quand on est raide comme un bâton, difficile de savoir comment améliorer sa souplesse. Pas de panique, nous sommes là pour vous aider avec les conseils de Blanche, préparatrice sportive au Fitness Park.

Est-ce possible d’améliorer sa souplesse ? 

Être flexible, c’est comme gagner à la loterie. Plusieurs facteurs expliquent le fait que nous soyons plus ou moins flexibles. Le plus important est la génétique. Les personnes très souples en ont naturellement dans la peau, chez d’autres il faut travailler pour atteindre un certain niveau de souplesse.

Au moins peut-on se réjouir du fait que les femmes sont souvent plus souples que les hommes, grâce notamment à leur système hormonal. « Les hormones libérées pénètrent dans les tendons et les muscles et les rendent plus souples », explique l’expert.

Soyez assuré qu’il est tout à fait possible – et même recommandé – d’améliorer votre souplesse quel que soit votre âge.

Pourquoi améliorer sa souplesse ? 

« C’est important d’entretenir sa souplesse au quotidien, parce que ça aide à lutter contre le temps », précise le coach, « plus on vieillit, plus on se raidit ».

La souplesse permet une meilleure amplitude et un plus grand bien-être. « Cela permet aussi d’être plus à l’aise dans son corps », ajoute-t-elle. En plus d’améliorer la posture et la posture.

De plus, la flexibilité aide à prévenir certaines blessures et à en guérir d’autres. Elle est aussi efficace contre certains maux de tête et de dos.

Pourquoi perd-t-on en souplesse ? 

Comme le dit Blanche, la flexibilité est ingrate. Moins on s’en soucie, plus on perd.

Un mode de vie sédentaire et le manque d’exercice affectent nos articulations. Ceux-ci se raidissent et les muscles ont du mal à se raccourcir et à s’étirer.

C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à bouger et à travailler sa souplesse !

Il existe un exercice très simple pour tester votre flexibilité. « Tenez-vous debout, pieds joints, penchez-vous en avant et attrapez le sol », explique le formateur, « si vos mains sont sous vos genoux, alors vous êtes plus ou moins flexible. »

À Lire  Lamballe-Armor : A 90 ans, Renée Hourdin est la doyenne du gymnase

Si vous êtes très flexible, vos mains peuvent même toucher vos jointures ou même le sol.

Quel sport pour améliorer sa souplesse ? 

Certains sports permettent de gagner en souplesse, surtout s’ils sont pratiqués au quotidien. Il s’agit de :

« Si l’approche est vraiment d’améliorer la flexibilité, je recommande de construire 1 à 2 séances d’étirement par semaine entre les entraînements pour étirer tous les muscles du corps », poursuit Blanche.

La séance d’étirement doit se faire indépendamment d’une autre séance et non en fin d’entraînement. « Étirer un muscle qui présente des microlésions après une seule séance n’est pas idéal », prévient-elle.

Quels exercices pour gagner en souplesse ? 

Selon l’entraîneur, il existe deux types d’exercices de flexibilité qui peuvent être effectués à la maison ou en salle de sport.

Par exemple, les coups de jambes qui permettent de bouger et de gagner en amplitude. « Cela peut être fait en plus de l’échauffement. Le but est de donner de l’élan à un mouvement pour que le muscle atteigne son élasticité maximale », explique l’expert.

« Le but ici est de tenir une position d’étirement pendant au moins 30 secondes pour permettre aux muscles de se détendre. On les met progressivement en tension, la respiration aide aussi à aller plus loin dans le mouvement, avec des inspirations et expirations longues et profondes », précise-t-elle. Attention, il ne faut jamais faire ce type d’étirement à froid. Il est important de s’échauffer au préalable.

Ces exercices peuvent être effectués si vous êtes en bonne santé et n’avez aucun antécédent de blessure. Sinon, assurez-vous de demander l’avis d’un kinésithérapeute.

« Il faut faire la différence entre douleur et étirement. Il faut le sentir, mais il ne faut pas que ça te fasse mal », conclut le coach.

>>> Un grand merci à Blanche, entraîneur sportif au Fitness Park, pour son expertise et sa disponibilité.