Avez-vous besoin d’une assurance maladie complémentaire pour couvrir l’intégralité de vos frais médicaux ? Pour choisir l’assurance santé dont vous avez besoin, il est important de se souvenir de ce dont vous avez besoin : est-ce une assurance santé pour vous seul ou quelqu’un qui paiera les soins de votre conjoint ou même de vos enfants ? Vous et les autres bénéficiaires êtes-vous en bonne santé ou avez-vous régulièrement besoin de soins particuliers ? Portez-vous des lunettes ou avez-vous

Toutes ces questions doivent être anticipées avant d’envisager de choisir la mutuelle la plus adaptée. Voici cinq conseils pour vous aider à faire le bon choix.

Faire le bilan de sa consommation annuelle de soins

Cette première étape est importante pour définir votre niveau de garantie. Pour ce faire, vous devez d’abord répertorier les soins qui sont importants pour vous ou vos bénéficiaires : cela peut inclure, par exemple, des lunettes, un traitement orthodontique, des séances de traitement répétées, des visites fréquentes au laboratoire pour des prélèvements sanguins si vous ou vos bénéficiaires êtes porteurs . maladie, etc… Le plus simple pour connaître le montant de vos frais médicaux annuels est de les calculer tous au fur et à mesure dans le tableau, le type précis de soins et le montant du ticket de régularisation, c’est-à-dire le montant restant que l’assureur prendra. après paiement par l’assurance maladie. Faire ce travail vous permettra de déterminer les soins les plus coûteux et de déterminer vos besoins réels : les mutuelles proposent une mutuelle et il vous sera utile, par exemple, de prendre une option incitative si vous portez des lunettes.

Ce qui suit cette annonce

Tenir compte de son comportement vis-à-vis de sa propre santé

Pensez également à votre attitude générale vis-à-vis de votre santé : êtes-vous plutôt du genre à vous soigner comme il faut ou à vous rendre directement chez un spécialiste uniquement en cas d’urgence ? Avez-vous pensé à déclarer un médecin traitant ? Vous êtes adepte des médecines douces (sophrologie, réflexologie, naturopathie, etc.) ou vous suivez la psychologie ? Toutes ces choses peuvent être couvertes par votre compagnie d’assurance, il est donc important d’en tenir compte pour trouver le meilleur forfait de garantie pour vous. Depuis quelques années, de plus en plus de mutuelles interviennent dans le remboursement de trois à cinq recommandations de médecines douces, mais selon votre situation, il peut être intéressant de demander une prise en charge à long terme en payant à l’option.

À Lire  Top 5 des bienfaits de la citrouille pour la santé - BBC News Africa

Ce qui suit cette annonce

Étudier attentivement le marché

Une fois votre besoin déterminé, place à l’étude de marché ! La dernière mutuelle peut souvent proposer des soldes : tarifs attractifs la première année de paiement, un ou deux mois offerts en début de contrat, etc. Certaines périodes sont plus propices à une telle offre : la fin d’année où la plupart des contrats arrivent à échéance et les bénéficiaires peuvent s’interroger sur l’éventuel changement de complémentaire santé, la rentrée avec une offre privilégiant le plus. sur la famille.

Tenez compte des spécificités de votre foyer

Renseignez-vous sur toute offre en fonction du nombre de bénéficiaires dans votre foyer : rejoindre un couple peut, par exemple, réduire la facture de 10% par an. Comme l’offre peut changer chaque année, notamment en cas d’inflation, prenez le temps de revoir chaque année votre contrat, celui proposé par la compagnie de votre conjoint et les autres offres du marché.

Ce qui suit cette annonce

Faites attention aux délais

L’assurance maladie générale ne fonctionne pas aussi bien et certaines prendront plus de temps que d’autres pour vous rembourser les soins continus. Si celle-ci est agréée pour consultation chez un médecin généraliste en rubrique 1, celle-ci est plus invalidante dans le cas d’une hospitalisation longue durée qui peut vous obliger à puiser dans votre épargne si votre mutuelle ne vous rembourse pas soigneusement. Cette information est donc importante à évaluer sachant que l’option est recommandée pour une complémentaire santé qui prévoit un délai de paiement de 48 heures maximum. Faites également attention à ce que votre contrat prévoit pour le délai de carence : il s’agit du délai d’exécution du contrat qui n’a pas encore pris effet.