Vous avez un rhume, une grippe, un nez qui coule, de la fièvre ou de la toux ? En cas de maladie, dormir n’est pas une mince affaire ! Alors, comment bien dormir et récupérer complètement ? Dans quel poste ? Que faire avant de dormir ? Conseils du Dr. Marc Rey, thérapeute du sommeil.

Rhume, grippe, toux, mal de gorge, nez bouché, fièvre ou autres maladies qui nous rendent moins somnolents. Nous avons froid, chaud, nous transpirons, nous ne pouvons pas respirer. Cependant, il existe des moyens simples de mieux dormir.

Pourquoi faut-il un bon sommeil quand on est malade ?

Les virus infectent les cellules de notre corps et affaiblissent notre système immunitaire censé nous protéger des agressions extérieures. Et si vous êtes malade, vous vous sentirez fatigué, aurez peu d’énergie et aurez souvent sommeil. Problème : on a du mal à dormir quand on a de la fièvre, le nez bouché ou qui coule, des maux de ventre ou de tête, des courbatures… Puis le cercle vicieux se met en place : on est malade, les symptômes de la maladie nous arrêtent. sommeil, nous sommes incapables de récupérer et notre système immunitaire est affaibli. « Pourtant, le sommeil a un rôle important pour notre santé et a un effet protecteur sur l’immunité. Un bon sommeil, réparateur et d’un temps suffisant, aide à résister aux maladies, rappelle le Dr Marc Rey de la première heure, neurologue, médecin du sommeil et président. Institut du Sommeil et Vigilance (InSV) Au contraire, le manque chronique de sommeil ou la privation de sommeil contribue à affaiblir le système immunitaire, ce qui favorise les infections bactériennes ou virales ». En d’autres termes, vous pouvez tomber malade si vous ne dormez pas assez. Il est donc particulièrement important de dormir suffisamment pendant l’épidémie.

Pourquoi a-t-on toujours envie de dormir quand on est malade ?

De nombreuses études scientifiques ont montré le rôle important du sommeil sur tous les organes et son effet sur le maintien de la vigilance et de l’équilibre mental. « S’il y a une infection, l’organisme associe de nombreux types de bactéries pour combattre les agresseurs », précise le président de l’InSV. Mais pour les combiner, le corps dépense beaucoup d’énergie, c’est pourquoi nous nous sentons faibles et somnolents lorsque nous sommes malades. Et ce n’est pas comme ça, en 2017, une étude menée par des scientifiques de l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis a confirmé que lors d’une infection, des produits chimiques (neuropeptides) sont libérés dans le cerveau. Ceux-ci vont réduire l’activité du système nerveux et ainsi améliorer le sommeil.

► Aérez votre pièce pour éliminer les germes et éviter leur propagation. Le but est de renouveler et de purifier l’air de la pièce où nous dormons chaque jour. Pour cela, ouvrez les fenêtres 10 minutes par jour été comme hiver, de préférence 5 minutes le matin et 5 minutes le soir, lorsqu’il y a moins de circulation.

► Mettre à l’air. L’air sec n’est pas bon quand on est malade : il assèche les muqueuses du nez et du pharynx et augmente la toux. Si l’air de la pièce est trop sec, utilisez un humidificateur ou placez un bol d’eau bouillante près du radiateur.

► Relevez la tête, pour être dans une position un peu plus assise, la poitrine légèrement allongée. Pour ce faire, utilisez plus d’oreillers, surtout si vous êtes nombreux. L’idée est de dormir confortablement au lieu de s’allonger : cela soulage la pression sur les sinus, soulage les voies respiratoires et dégage les voies respiratoires.

► Nettoyez-vous le nez avec un spray d’eau de mer, si vous êtes sujet à la congestion nasale, à la maladie ou à la grippe. Cela aidera à déboucher les voies nasales et la congestion nasale.

À Lire  Loisirs pour garder votre esprit sain?

► Buvez de l’eau tout au long de la journée pour éviter le dessèchement des muqueuses du nez. Avoir une bonne eau permet également au mucus (gami), de les aider à soulager et à calmer la toux.

► Retirer le visage 1 à 2 heures avant le coucher. « La lumière bleue qui vient des téléphones portables ou des tablettes retarde l’endormissement. Soignez la « vision numérique » pour qu’elle aide à maintenir l’horloge naturelle, réduisant ainsi le risque de se réveiller la nuit, ce qui est bon pour un bon sommeil », dit le Dr. Rayon.

► Ne chauffez pas trop la pièce. La meilleure température pour dormir doit être inférieure à 19°C (entre 16 et 18°C).

► Prenez un bain ou une douche chaude une heure et demie à deux heures avant le coucher. En plus de la relaxation, la chaleur peut aider le corps à se refroidir, ce qui accélérera le sommeil et sera plus propice à un bon sommeil. De plus, la vapeur d’eau réduit la congestion nasale. Vous pouvez ajouter deux à trois gouttes d’eucalyptus essentiel dans le bain (sauf contre-indications : femmes enceintes, enfants, personnes asthmatiques ou épileptiques…).

► Mettez une chaussette ou une bouillotte au pied du lit, car il n’y a rien de mieux que d’avoir les pieds froids quand on est malade. Avoir les pieds au chaud permet d’une part de se détendre rapidement et d’autre part d’avoir une meilleure circulation sanguine. Il facilite le sommeil.

► Dîner léger deux heures avant le coucher. Lorsque vous êtes malade, vous avez surtout besoin de faire le plein de vitamines et de minéraux, alors faites de la soupe de légumes, des glucides lents (pâtes ou riz), des laitages allégés, des fruits ou de la compote. Nous économisons les protéines animales, en particulier la viande, pour le déjeuner car elles nécessitent beaucoup d’énergie pour être digérées. On frotte les aliments avec une tisane à base de thym (nettoie l’organisme, réduit les inflammations respiratoires et calme la toux) ou de lavande (un insectifuge) à laquelle on ajoute une cuillerée de miel de thym, antibactérien et anti-inflammatoire. En revanche, mieux vaut éviter de boire du lait chaud. Contrairement aux idées reçues, boire une boisson grasse et riche en protéines prend du temps et de l’énergie à digérer, ce qui retarde l’endormissement.

Comment bien dormir quand on a de la fièvre ?

► Attention à la chaleur excessive ! Il vaut mieux ne pas porter de vêtements trop chauds car vous transpirerez davantage. Portez plutôt des pyjamas légers en matières naturelles (coton ou soie) et dormez avec des draps ou des draps fins, au lieu d’une grande couette.

► Restez bien hydraté au coucher

► Mettre un gant d’eau froide sur le front et la nuque, sans le sécher pour que le corps soit un peu froid.

► Si la température est égale ou supérieure à 39°C, il est possible de prendre des médicaments au coucher comme le paracétamol, l’aspirine (déconseillé aux enfants) ou l’ibuprofène, en respectant toujours la quantité indiquée sur l’étiquette. Si la fièvre persiste pendant 3 jours ou atteint 39,4°C, vous devez contacter immédiatement votre médecin.

Quelle est la chambre idéale pour bien dormir ?

Une bonne chambre doit être :

Merci au Dr. Marc Rey, psychiatre, spécialiste du sommeil et président de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (InVS).