Et si on chouchoutait nos ficus et philodendrons comme on chouchoute notre peau ? Un expert en botanique nous indique cinq choses à faire pour leur bien-être.

Sur son compte Instagram (@marion.botanical, 29 500 abonnés), Marion distille ses conseils à une communauté d’amoureux des plantes. Si, pour certains, bien-être rime avec routine beauté, Marion a transposé l’idée dans le monde de la botanique : « Il s’agit de consacrer un peu de temps à ses plantes, par exemple le dimanche, à heure fixe, en guise de bien-être rituel. »

Nettoyer régulièrement                                                                                                                         

« Pour que vos plantes fleurissent, il faut les nettoyer, enlever la poussière qui laisse un film sur les feuilles et empêche la photosynthèse », explique Marion. De la même manière que l’on nettoie la peau avant d’appliquer un soin, on utilise un « nettoyant ». Bio, riche en micronutriments, celui de Sowvital coche toutes les (bonnes) cases. www.sowvital.com

Nourrir en fortifiant                                            

Comme notre peau, les plantes d’intérieur ont parfois besoin d’un coup de pouce sous forme de suppléments. « Ils dépendent en fait de nos bons soins », rappelle Marion, qui recommande d’ajouter de l’engrais de temps en temps. De nouvelles marques fleurissent sur ce marché, comme PLNTS, qui propose toute une gamme de ‘vegetal food’ dans des emballages attractifs. plnts.com

À Lire  Comment faire des soins des mains maison ?

Lire aussi >> A chaque signe astrologique sa plante préférée !

Protéger contre le stress

Sérums anti-pollution, boucliers antioxydants, crèmes solaires… les solutions ne manquent pas pour protéger notre peau. Des soins qui inspirent les produits dédiés aux plantes, comme ce spray qui agit comme « un remède contre les agressions environnementales » ou ces granules enfermées dans des flacons délicats pour « renforcer la capacité des plantes à conjurer les problèmes ». wethewild.com et plantcareproducts.com

Traiter à bon escient                                                            

Les boutons ou inflammations font partie des soucis cutanés que nous nous efforçons de combattre avec un traitement spécifique. Idem pour nos plantes, parfois confrontées aux pires ravageurs. Pour Marion, la meilleure solution reste naturelle. « Diluer du savon noir avec de l’eau dans un vaporisateur ne peut pas faire de mal », explique-t-elle. Et s’ils subissent une grosse attaque, on peut regarder du côté des insecticides utilisés en agriculture biologique. S’ils sont utilisés dans un potager, cela signifie qu’en termes absolus, ils ne seront pas nocifs pour nos plantes d’intérieur – et pour nous. »

Hydrater efficacement                                              

C’est la dernière phase d’une bonne routine. « Cela peut même devenir un petit rituel matinal, suggère Marion. Une fois par semaine, arrosez les plantes avec de l’eau pour augmenter l’humidité, notamment celles proches d’un radiateur. Et dans les périodes les plus sèches, on allume un humidificateur. Mieux qu’une cure thermale .